Irvin Cardona réagit au triste match nul de l’ASSE contre le Paris FC

Déception et frustration étaient palpables chez Irvin Cardona, suite au nul blanc de l’ASSE contre le Paris FC.

La réaction d’Irvin Cardona

Face à la presse, Irvin Cardona n’a pas caché son amertume après l’issue de la rencontre contre le Paris FC. L’attaquant de l’ASSE espérait sans doute une tout autre performance de son équipe pour cette 27ème journée de Ligue 2. « On avait les moyens de prendre les trois points aujourd’hui, mais le football nous rappelle parfois qu’aucune victoire n’est acquise d’avance », témoigne le numéro 9 des Verts, les épaules visiblement alourdies par les occasions manquées.

L’attaquant stéphanois, connu pour son engagement et sa volonté de toujours pousser l’équipe de l’avant, semblait particulièrement déçu du résultat. Malgré plusieurs tentatives offensives, la réalisation d’un but est restée hors de portée pour Cardona et ses coéquipiers. « Il nous a manqué de la précision dans le dernier geste, c’est sûr. On va travailler ça à l’entraînement pour revenir plus forts », a-t-il affirmé, déjà tourné vers le prochain match.

Un match sans éclat

L’affrontement tant attendu pour la 27ème journée de Ligue 2 n’a pas tenu toutes ses promesses. Les supporters des deux camps attendaient de l’engagement, de la passion et, surtout, des buts. Ceux-ci n’ont malheureusement pas été au rendez-vous, laissant un goût d’inachevé dans la bouche des fans de l’ASSE. Cette rencontre était cruciale pour les deux équipes, cherchant à se positionner de manière avantageuse dans la course à la montée ou, tout au moins, à assurer un classement confortable.

  Asse - olivier dall'oglio annonce quatre forfaits pour le match face au fc annecy

Un duel dans la capitale

Le cadre du match ne manquait pourtant ni de grandeur ni d’intensité. Sur la pelouse du Paris FC, l’équipe de l’ASSE se devait de montrer sa valeur face à un adversaire direct dans la lutte pour les places d’honneur. Le stade Charléty, bien que moins impressionnant que le mythique Geoffroy-Guichard, n’en est pas moins une arène où les Verts auraient pu briller. Cependant, malgré leur domination en termes de possession de balle et un engagement physique indéniable, les hommes de Pascal Dupraz n’ont pas réussi à transpercer la défense parisienne pour inscrire le moindre but.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *