Le Puy à Geoffroy-Guichard: Record d’affluence, parcours en Coupe de France et nostalgie face à l’ASSE

Quand les destins de l’ASSE et du Puy Foot 43 se croisent, emotions et souvenirs inondent le Chaudron.

Un terrain commun, cinq affrontements

L’enceinte mythique de Geoffroy-Guichard a vu défiler nombre de duels épiques, mais les affrontements entre l’AS Saint-Étienne et Le Puy Foot 43 tiennent une place particulière dans le coeur des aficionados. Ces deux clubs, bien que séparés par les divisions, ont croisé le fer à cinq reprises sur la pelouse emblématique du Chaudron. Chacune de ces rencontres a été l’occasion de célébrer le football régional et de témoigner de l’engouement local pour ce sport qui transcende les catégories.

Lors de ces joutes footballistiques, Le Puy en Velay, ville réputée pour son patrimoine historique et sa quiétude, a vu ses joueurs échanger les coups de pied arrêtés contre les encouragements passionnés des Stéphanois. Chaque match a été une histoire, tissée de sueur et d’efforts, illustrant la richesse du patrimoine footballistique auvergnat et son impact sur la scène nationale.

1985, le record à battre

Le record d’affluence pour un match de Division 2 reste gravé dans les annales de Geoffroy-Guichard. En 1985, une marée verte avait déferlé sur les gradins, venue assister à la confrontation entre Le Puy et l’éminent ASSE. Ce jour-là, l’entente et la ferveur commune pour le ballon rond firent fi des enjeux sportifs, et le stade s’est rempli comme jamais auparavant pour un match de cette catégorie. Ce tour de force démontre, s’il le fallait, la place qu’occupe l’ASSE dans le coeur des supporters, mais aussi l’intérêt que suscite le football auvergnat, même face à une équipe reléguée à l’époque dans l’échelon inférieur.

  ASSE en 2023 : Remontée spectaculaire et bilan statistique en demi-teinte

Les odyssées en Coupe de France du Puy

Le parcours du Puy Foot 43 en Coupe de France est teinté d’épopées qui continuent d’alimenter les conversations au pied de la cathédrale du Puy-en-Velay. Comment ne pas évoquer l’année 1975, où les joueurs du Puy ont écrit une page de leur histoire en atteignant un stade avancé de cette compétition nationale ? Sans compter l’année 2003, où une fois de plus, ce club passionné a su déjouer les pronostics et s’illustrer comme un redoutable compétiteur face aux grands noms du football français. Ces performances ne sont pas que des faits sportifs ; elles sont devenues avec le temps des légendes, ravivant la flamme du football dans les cœurs des Altiligériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *