le stade Geoffroy-Guichard devient plus vert que vert en se raccordant au réseau public d’électricité

Les verts de Saint-Étienne brillent d’une nouvelle fibre écologique avec une avancée significative au stade Geoffroy-Guichard.

Une connexion électrique synonyme de progrès

Le mythique stade Geoffroy-Guichard, surnommé « le Chaudron », entame une mue énergétique d’envergure. En collaboration avec Enedis, il se prépare à être entièrement alimenté par le réseau public d’électricité. Ce pas vers un avenir plus durable souligne la volonté de l’ASSE de se positionner en précurseur parmi les institutions sportives responsables. Ce raccordement ne se cantonne pas à l’utilisation de l’électricité du réseau, mais il signale aussi une optique résolue vers des solutions d’énergie renouvelable et propre.

Le processus d’intégration au réseau public énergétique est un choix stratégique qui met en évidence la conscience environnementale grandissante au sein du club. Outre les bénéfices écologiques, cela témoigne d’une adaptabilité progressive au contexte énergétique actuel, où la priorité est donnée aux ressources moins polluantes. La transformation envisagée va permettre d’accroître l’efficacité énergétique du stade et de réduire son empreinte carbone, un objectif devenu central dans les politiques de modernisation des infrastructures sportives.

Un coup d’avance pour Paris 2024

L’engagement de l’AS Saint-Étienne à réduire de 90% les émissions carbone de son enceinte légendaire s’inscrit pleinement dans la dynamique des préparatifs des Jeux olympiques de Paris en 2024. En se positionnant comme un acteur du changement, le stade Geoffroy-Guichard envoie un message puissant dans le monde du sport. Ainsi, il anticipe les futures exigences en matière de développement durable que requerront les manifestations sportives internationales. Cette avancée majeure renforce le positionnement de l’établissement saint-étiennois en tant que modèle de transition énergétique pour les autres stades français et internationaux.

  Prêté à l'ASSE, Stéphane Diarra voit sa saison se terminer brutalement !

Une opération technique et pérenne

Le raccordement est loin d’être une simple formalité technique; il s’agit d’une véritable opération chirurgicale qui marquera le stade pour les décennies à venir. L’intervention d’Enedis ne se limite pas à connecter le « Chaudron » au réseau d’électricité. Elle implique une refonte complète des infrastructures énergétiques du stade, une démarche à la fois technique et pérenne. Cette transformation est pensée pour durer, en intégrant les nouveaux standards de consommation et de production d’énergie propres. Ainsi, la vision adoptée par le club de Saint-Étienne n’est pas une réponse à court terme, mais bel et bien une révolution environnementale à longue portée pour l’écosystème du football et pour la ville elle même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *