Stéphane Ruffier attaque violemment Caïazzo et Romeyer dans une interview explosive avec So FOOT

Le tonnerre gronde à Saint-Étienne : l’ancien gardien Stéphane Ruffier se déchaîne contre ses anciens dirigeants dans une interview sans précédent.

Un Ruffier sans filtre face à la direction de l’ASSE

Stéphane Ruffier, gardien emblématique de l’AS Saint-Étienne de 2011 à 2020, a récemment rompu le silence dans une interview accordée à So FOOT. Ruffier a asséné des critiques cinglantes envers la gestion des dirigeants de l’ASSE, s’en prenant particulièrement à Bernard Caïazzo et Roland Romeyer. Dépeignant un tableau peu glorieux, Ruffier a mis en avant un manque de professionnalisme et de respect, des valeurs qu’il juge fondamentales dans le monde du football.

L’interview, loin des terrains mais tout aussi combative, a laissé entrevoir le ressenti d’un joueur meurtri par des années de conflits internes. Selon Ruffier, les tensions ne résultaient pas des performances sportives, mais plutôt d’un fossé communicationnel et d’une divergence de visions quant à l’avenir du club. C’est un portrait sans concession qu’il dresse, empli de la frustration accumulée au fil des saisons passées sous les ordres d’une direction qu’il qualifie d’ingrate et déconnectée des réalités du football.

Des Accusations qui secouent les Verts

Les accusations lancées sont lourdes de conséquences pour l’image des deux figures de proue de l’ASSE. Ruffier évoque des décisions arbitraires et un manque flagrant de stratégie à long terme. Ces propos soulèvent des questions sur la gouvernance de l’institution verte et risquent d’amplifier le malaise au sein du club déjà fragilisé par les résultats en dent-de-scie des dernières années. Ce témoignage pourrait être l’étincelle déclenchant un vaste débat autour de la nécessité d’un nouvel élan managérial à Saint-Étienne, en quête de stabilité et de succès.

  19ème journée de Ligue 2 : La composition officielle de l'ASSE face au SC Bastia dévoilée, un changement opéré par Olivier Dall'Oglio

L’attaque personnelle sur Bernard Caïazzo

Dans un passage surprenant de l’interview, Stéphane Ruffier révèle une anecdote dévoilant une facette méconnue du président du conseil de surveillance, Bernard Caïazzo. D’après le gardien, Caïazzo aurait lors d’un incident inattendu, démontré une approche presque désinvolte des responsabilités liées à son rôle.

« Bernard Caïazzo, lui… Il faut savoir qu’il a un jour envoyé un message à des journalistes en écrivant: « Quand est-ce que vous allez le détruire, lui? » Sauf que dans les destinataires, malheureusement, il y avait mon agent. Comment un président peut faire ça? Je ne dis rien depuis trois ans, mais quand je vous dis qu’ils m’en ont fait, c’est qu’ils m’en ont fait. On m’a souvent dit que j’avais une carapace, mais dans le foot, tu es obligé d’en avoir une pour te blinder. C’est un vrai monde de requins. » a-t-il lâché.

Cette histoire, détaillée avec précision par Ruffier, expose non seulement un moment d’inattention de la part de Caïazzo mais révèle surtout une atmosphère légère et éloignée des préoccupations réelles du terrain et de l’équipe première. Une dynamique interne questionnable qui, aux yeux de l’ex-portier, n’aide pas à structurer un club compétitif et soudé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *